• LA COMPAGNIE GOTTLIEB

                                                               COMPAGNIE  GOTTLIEB

    La compagnie Gottlieb fondée en 1930 par David Gottlieb, rencontre son premier succès avec le Baffle Ball en 1931. Le Baffle Ball (entièrement mécanique) vendu à plus de 50 000 exemplaires au prix de 17,50 dollars, ne possède pas encore de flipper: une version électrique du Baffle Ball est construite en 1935. A noter, qu'il ne posséde pas de glace frontale. En 1947, grande date car jusqu'à là c'est un jeu de hasard, Harry Mab invente pratiquement par hasard les fameux doigts de flipper, qui permettent de renvoyer la bille sur le plateau et donc d'intervenir sur le déroulement de la partie.

     

     

    D'ailleurs, c'est de là que vient le terme " Flipper " (utilisé en France et en Allemagne). Le premier flipper à bénéficier de cette nouvelle invention s'appelle Humpty Dumpty, créé la même année, il est fabriqué à plus de 6500 exemplaires et la fameuse formule " A Game of Skill " (un jeu d'adresse) fait son apparition. Formule très accrocheuse, car maintenant la technique du joueur entre en ligne de compte, et comme tout jeu d'adresse, seul un entraînement assidu permet de gagner et donc de jouer plus longtemps. A cette époque, les flippers sont présents un peu partout sur le plateau, car ils ne sont pas encore assez puissants pour renvoyer la bille jusqu'en haut du plateau. Particularité pour le Three Musketeers avec ses flippers inversés. Plus tard, ils trouveront leur place définitive en bas de plateau . Au début des années 50, le Flying High, Queen of Hearts et Gypsy Queen donnent un aperçu du style Gottlieb. Le Knock Out avec son animation plateau et le Mermaid avec la première animation contenue dans la glace de fronton. Dans les années 50, Gottlieb alors leader sur le marché (qualifié plus tard, Roi des années 50), innove très fort, d'une part en équipant ses glaces avec des animations, et d'autre part en étant le premier constructeur à inclure des compteurs à rouleaux pour le comptage des points

     

     

     

    Auparavant, selon le principe des glaces à Millions, le joueur devait lui-même compter ses points en additionnant les secteurs éclairés, réservés aux millions, aux 100 000 points et 10 000 points. En 1954, Gottlieb sort le premier flipper permettant 4 joueurs (1-2-3-4 players can play at the same time): le Super Jumbo (très très rare). Avant, il ne s'agissait que d'un jeu individuel. L'autre célèbre formule " It's more Fun to Compete " (il est plus amusant de se mesurer aux autres) fait son apparition. Formule compétitive qui introduit la notion de rivalité (typique ados) et qui multiplie aussi le nombre de joueurs. Formule reprise par le groupe Téléphone, bien des années plus tard dans la chanson " Flipper ". Avec le Mystic Marvel, Gottlieb introduit la notion de mise de départ (principe du pari d'argent), qui double le nombre de parties gagnées, si le joueur introduit au départ 2 pièces. En 1955, Gottlieb sort le premier appareil à deux joueurs, le Duette, et continue à produire des modèles individuels. Easy Aces est le premier flipper qui possède des pieds en métal. Vers la fin des années 50, naissent une série de flipper avec des frontons animés: Sitting Pretty, Hi- Diver, Miss Annabelle et Universe. A partir des années 60, Gottlieb cesse sa production de flippers à Millions pour se consacrer uniquement aux flippers à compteurs de 3 ou 4 chiffres.

     

     

    Certainement pour simplifier le score des joueurs. Dancing Dolls est le dernier flipper à Millions produit par Gottlieb. Donc au début des années 60, Gottlieb toujours novateur, invente le système Add-A-Ball (l'ancêtre de l'ExtraBall) et sort le Flipper qui remporte beaucoup de succès auprès des joueurs. Attention le joueur ne gagne plus des parties gratuites mais augmente seulement son temps de jeu. La série " Flipper " continue avec le Flipper Parade, le Flipper Fair, le Flipper Clown et le Flipper Cowboy. En 1963, Gottlieb invente le spinner (cible tourbillonnante) selon le principe suivant: plus elle tourne vite et plus elle marque des points. C'est le Swing Along qui bénéficie le premier de ce système. La même année sort le Gaucho (vu dans le film: Le clan des Siciliens) avec sa glace en Plexiglas très légère qui peut même se tordre. Cette technique est aussi utilisée pour Happy Clown, Masquerade, Flying Chariots et Flying Circus. Et Sweet Hearts est le dernier flipper avec des Gobbles Holes: trous qui permettent de gagner une partie ou pas mal de points, mais qui sonnent la fin de la partie. Certains modèles sortent avec des frontons animés: Flipper Parade, Skyline, Masquerade, Crosstown, Central Park, Dancing Lady, Dodge City, Hurdy Gurdy, Mibs, Miss Annabelle, Happy Clown. L'extraball apparaît pour la première fois avec le Thoro Bred.

     

    En 1966, le Dancing Lady possède un Automatic Ball Lift: avant, il y avait un monteur et un lanceur. Plusieurs modèles en version double: la première permet de gagner des parties et la deuxième des extraballs: Buckarro - Cow Poke, Bank A Ball - Flipper Pool, Ice Revue - Ice Show, King of Diamonds - Diamond Jack, Royal Guard - Palace Guard. Enfin, d'autre modèle se destine au marché Italien: Hit a Card. En 1970, le Snow Derby est le premier flipper équipé de bornes de Bonus, système qui permet de gagner en cours de partie des points, qui sont ensuite comptabilisés lorsque le joueur perd la bille. Auparavant, pour claquer ou obtenir une bille supplémentaire, le joueur ne pouvait uniquement compter que sur son temps de jeu réel: très frustrant lorsqu'il lui manquait un point. Le Playball est le premier flipper Gottlieb à bénéficier de long doigts de flipper (3 inches). En 1972, Orbit et sa Vari Target: une cible graduée qui marque plus ou moins de points selon la force d'impact de la bille. La même année sort le Jack in the Box avec une série de 10 fiches à abattre. Malheur à celui qui démonte ce système, car il passera des heures à le remettre en place. Le Big Indian (initialement prévu comme Big Injun) possède quand à lui des fiches, et une Vari Target.

     

     

    Pour pimenter le jeu, les cibles qui rapportent le plus de points sont aussi en général, les plus difficiles et les plus risquées à atteindre. On attire l'attention du joueur avec ce type de système: le Special en rouge et l'extraball en rose, s' ils sont allumés en même temps, ils troublent le joueur au moment du choix de son tir. En 1972, sort le King Rock avec des doubles flippers, système assez traitre car la bille peut passer entre les flippers ou se coincer au milieu. Certains modèles sortent en version 2 ou 4 joueurs comme : Quick Draw - Fast Draw, Duotron - Magnotron (inspiré du film Planète Interdite et représentant Robbie le Robot), Big Shot - Hot Shot, Soccer - Super Soccer, Super Spin - Jet Spin, Card Whiz - Royal Flush. En 1975, selon le principe du Rack A Ball ou du Mibs, le Super Soccer et le 300 possèdent un fronton animé qui permet de comptabiliser les bonus. Intégré parfaitement au décor, des boules rouges symbolisent les bonus acquis. Procédé assez bruyant au décompte et Gottlieb arrête ses modèles. En 1976, pour fêter le Bicentenaire des Etats-Unis, Gottlieb sort le Spirit of 76 à 10 000 exemplaires: son record personnel. A ce moment là, sort aussi le Canada Dry (célèbre boisson gazeuse non-alcoolisée dont la pub nous rappelle l'époque de la prohibition) destiné au marché Français et Canadien.

     

    En 1977, le même modèle (avec ses 15 fiches) nommé Target Alpha fait son apparition sur le marché mondial. A Noter, la version 2 joueurs , le Solar City. En cette fin des années 70, des flippers comme le Vulcan ou le Jungle Queen dépassent les 100 000 points au compteur. Le Centigrade 37 est l'un des derniers modèles avec une animation fronton. Modèles particuliers: Hit The Deck qui donne l'illusion d'utiliser un compteur électronique et Asteroid Annie l'unique flipper électronique à un seul joueur. Au début de l'ère électronique, période prometteuse mais nébuleuse, des flippers comme le Cleopatra (EM S1), le Joker Poker (EM S1), le Sinbad (EM S1), le Dragon (EM SS) ou encore le Charlie's Angels (EM SS), le Close Encounters (EM S1)(très rare) et le Solar Ride (EM SS) sortent en version électromécanique et électronique. A noter, les versions spéciales 2 joueurs: Pyramid (Cleopatra), Eye of the Tiger (Sinbad) et Space Walk (Count Down). Désormais, fini les flippers à 1 ou 2 joueurs (à quelques exceptions: TKO, Rock Star), la production est entièrement tournée vers l'électronique et inspirée par le cinéma, les séries TV ou les Comics: Charlie's Angels, Hulk, Buck Rogers, Spiderman, Pink Panther et James Bond avec son système si particulier de Bonus secondes.

     

    Au début des années 80, certains flippers sont plus larges que d'habitude, comme le Roller Disco, le Genie, le Spiderman ou le Timeline. En 1981, Mars et Volcano sortent avec des glaces à effet de perspective ou d'ambiance. En 1982, la mode est aux flippers multi-niveaux avec le Black Hole ou Haunted House (premier triple niveaux): de véritables usines à gaz avec même des flippers inversés pour compliquer le jeu. Le cinéma et la boxe sont à l'honneur avec le Rocky. En 1983, le mélange flipper et jeux vidéos donnent naissance au Qbert Quest, mais sans grand succès. En cette période difficile pour tous les fabricants de flipper, Gottlieb comme Bally avec son célèbre Fireball des années 70, décide de ressortir de nouvelles versions de ses anciens jeux (peut-être un signe d'impuissance face à la montée en puissance des jeux vidéos: Super Orbit (Orbit 1972), Royal Flush de Luxe (Royal Flush 1976), Amazon Hunt (Fast Draw 1975). Malheureusement, le nouveau public semble de plus en plus s'orienter vers les jeux vidéos. En 1984, la crise est telle que Gottlieb (département jeux chez la puissante Columbia depuis les années 70) doit fermer boutique, et c'est grâce au dévouement de Gil Pollack (employé chez Gottlieb), que l'aventure se poursuit, mais désormais Gottlieb se nomme " Premier Technology ".

     

     

    Et en 1986, l'impensable devient réalité avec le Raven qui entre dans l'histoire (par la petite porte), comme étant le premier flipper dont la glace est une photographie (rambo féminin) collée sur sa vitre. Notez que le thème militaire n'avait quasiment jamais été utilisé. Prémice d'une dure réalité économique, pour celui qui fût l'un des grands constructeurs de flippers au monde.
    La compagnie Gottlieb reste dans les mémoires, comme étant celle qui a produit le plus d'exemplaires de flipper et qui a apportée tant d'innovations techniques au monde du flipper: l'invention des doigts de flipper et des 4 joueurs ont énormément contribué au développement du flipper. Ses modèles restent un exemple de jouabilité, d'ergonomie et de simplicité de jeu. Le design (Gordon Morison) de ses glaces de flipper est directement inspiré du style bandes dessinées humoristiques, mettant en valeur ses inoubliables pin-up.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :