• Dali Salvador vidéo

    <script type="text/javascript" src="http://www.ina.fr/js/global/controle/ogp_player_embed.js"></script><script type="text/javascript" src="http://www.ina.fr/player/embed/w/320/h/240/id_notice/CPF08008747/id_utilisateur/939855/hash/9b66c76ef384b6bb3bd75ab1c339f6a5"></script>
    retrouver ce média sur www.ina.fr
     

    Interviewé par Louis PAUWELS, Salvador DALI se présente comme un personnage "excentrique mais concentrique", anarchiste et monarchiste à la fois. Il répond aux accusations d'André Breton le traitant de traitre au surréalisme, aimant trop l'argent. Il aime l'argent plus que tout, après sa femme Gala. Il croit en l'amour délirant. Il montre en quoi on vit de "la charité de 1900". Il explique pourquoi il peint, fait des peintures assez médiocres, parle de sa passion pour l'élément mou comme le fromage, un élément mystique, citant des propos de Saint Augustin. Salvador DALI explique pourquoi il est catholique et monarchiste. Il pense que la Russie va vers la monarchie. D'après lui, si Aragon et Eluard sont devenus communistes, cela vient de la question des pissotières en or, reprenant une phrase de Lénine. Il montre, en quoi, Lenine était un surréaliste, cite les plus grands génies créateurs d'aujourd'hui Heisenberg, Picasso et lui. Il aurait aimé vivre du temps de Raphaël mais considère que son génie brille plus aujourd'hui dans ce monde de médiocrité. Il voit en la télévision un instrument de crétinisation. Il explique pourquoi il tient tant à attirer l'attention sur lui, pour tuer l"image de son frère mort. Il aurait aimé être Raymond Lulle (Ramon Llull). Interview illustrée parfois de tableaux de DALI.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :