•  

    Souvent, dans les années 50 à 60, l'appareil photo était, par excellence, le "cadeau de communion" des enfants...Que de rêves sur catalogue avant d'avoir un appareil "comme Papa".

    Le modèle roi des années 50 est peut-être le Brownie KODAK  6 x6 ci-dessus avec son flash reporter d'origine...On propose aussi aux enfants le Photax 6 x 9 équipé d'une optique Boyer permettant une certaine qualité aux clichés.

    Puis le format "127", 4 x 4 cm fait son apparition et les petits Kodak "Star" inondent le marché des écoliers...Une marque "gauloise" essaye de résister ...mais sans victoire hélas, tandis qu'Agfa au début des  années 60 tente le retour du chargeur "rapid" d'avant guerre qui donne des images au format 24 x 24 mm.
     
     
     
     

     
     
     
         
         


     

    Au milieu des années 60, l'appareil photo pour les enfants a penché vers l'Instamatic (ici un modèle 104 à Flash cubes), qui avait le grand avantage de pouvoir se charger très facilement...et l'inconvénient de son chargeur, dont les images manquaient parfois de netteté. Kodak a maintenu la tradition par un nouveau look dans les années 70 (modèle 155)...

    AGFA présentait également un modèle à chargeur "126" avant de mettre en vente de très jolis appareils "110" avec un beau viseur et un look "d'appareil d'espion".

    Modèles Agfa...années 50 à 80

    Même une marque prestigieuse comme Zeiss y allait de son "Instamatic" !
     

    Le POLAROID, dans la tradition du Swinger, n'était-il pas plus tentateur...pour donner ses souvenirs autour de soi ...aujourd'hui encore, ce concept garde une forte attractivité chez les enfants !

    Mais qui peut vraiment rêver d'un pastiche de 24 x 36 ...même avec une New Optical. Les rêves d'aujourd'hui iront vers le numérique, bien sûr !
     
     

     
     
     
         
         
    • 1960 : commercialisation du premier zoom au monde : le zoomar
    • 1963 : commercialisation du premier appareil photo au monde totalement automatique : le Dynamatic
    • 1965 : sortie du Vitrona, premier appareil 35 mm au monde avec flash électronique intégré

     


    Vitoret : appareils d'entrée de gamme, leur équipement était très variable : de pas grand chose à une cellule et un télémètre couplés (Vitoret LR). Il existe deux sorte de boîtiers, celui à angles ronds (type 138, commun aux Vito, Dynamatic, etc..., de  1961 à 1966) et celui à angles carrés (à partir de 1967).

    Informations générales
    Type d'appareil : Compact
    Version présentée :  
    Matériaux : Métal
    Période de fabrication :  de 1967 à 1971
    Nombre d'ex. produits : -
    Numéro de série : -
    Type de film : 135
    Format du négatif : 24 x 36 cm
    Dimensions et masse :  
    Données technique
    Obturateur : Gauthier Prontor 125 central à iris
    Vitesses d'obturation : B, 30, 60, 125
    Viseur : Galilée colimaté avec indication de l'exposition
    Mise au point : par télémètre couplé, rotation de la bague d'objectif
    Transport du film : avancement du film par levier, compteur de vues automatique
    Cellule : non
    Retardateur : non
    Flash : Griffe porte-accessoire,  synchro X
    Pile : non
    Monture objectif : -
    Optique
    Marque : Voigtländer
    Modèle : Color Lanthar
    Focale : 50 mm
    Ouvertures : f/2.8 à f/22
       
     
       
       
       
       
    Vitoret
    Historique et variantes du modèle

    Ce Vitoret est l'appareil d'entrée de gamme de Voigtländer. Il se décline en plusieurs versions, avec des équipements différents (télémètre, cellule, etc...). Le Vitoret est apparu en 1961, cet exemplaire date de 1967, son capot est différent du premier exemplaire (angles saillants au lieu de bords arrondis).

    Impressions
    Simplissime mais viseur collimaté et très lumineux.

     



    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique